Quel est le point commun des entrepreneurs qui réussissent ?

Quel est le point commun des entrepreneurs qui réussissent ? Un sujet aussi vague que large, que l’on réduit souvent à des conseils en matière de finance, RH ou marketing. Au-delà des astuces et bonnes pratiques, nous négligeons trop souvent de parler de ce qui contribue tout autant à leurs succès. Cela a trait à la psychologie, ou encore à ce que l’on appelle outre-atlantique au MINDSET (état d’esprit).

Vous avez travaillé d’arrache pieds depuis quelques semaines pour redémarrer votre activité. Vous avez eu à cœur de maintenir le lien avec votre équipe malgré la mise en place du travail à distance. Et pourtant, vos commandes tardent à venir, votre chiffre d’affaires à du mal à redécoller et vos collaborateurs semblent démotivés. Les erreurs se multiplient, des contrats de vente se perdent. Les 3 derniers mois ont mis tout le monde à « fleur de peau »…

Dans quel état d’esprit êtes-vous face à cette situation ?

Notre succès dépend des croyances que nous avons de nous-mêmes 

Dans son livre “Changer d’état d’esprit : une nouvelle psychologie de la réussite”, Carol Dweck, professeur de psychologie à l’université de Stanford, soutient que le succès s’explique surtout par le type de croyance que nous avons.
Certains d’entre nous sont persuadés que nos facultés sont innées. Ces personnes sont dites avoir un état d’esprit fixe (fixed mindset).
Tandis que d’autres pensent que ces mêmes facultés peuvent être cultivées et croître. On dit alors qu’elles ont un état d’esprit de développement (growth mindset).

L’état d’esprit fixe (fixed mindset)

Avec l’état d’esprit fixe, vous croyez que vos qualités, vos aptitudes et votre personnalité sont déterminées à la naissance. Il y a des personnes talentueuses, d’autres qui sont stupides. Cela est déterminé par la génétique.
Pour les personnes avec un état d’esprit fixe, un mauvais résultat représente pour elles la preuve de leur manque de capacités.

  • Considérant les nouvelles expériences comme un risque d’échec, elles préfèrent s’en tenir à ce qu’elles maîtrisent d’ores-et-déjà.
  • Confrontées à un mauvais résultat, elles cherchent des excuses ou à blâmer les autres, sans se demander quelle est leur propre part de responsabilité.

Quand elles font des erreurs, elles ont plus tendance à penser que c’est dû à leur incompétence naturelle et qu’elles ne peuvent rien y faire.

L’état d’esprit de développement (growth mindset)

Avec l’état d’esprit de développement, vous croyez que votre personnalité, vos aptitudes et vos compétences peuvent se développer.
Parce qu’elles pensent que leurs forces sont le résultat de leurs efforts plutôt que de leur patrimoine génétique, les personnes qui adoptent cet état d’esprit ont plus tendance à :

  • Entreprendre des projets à risques, même si cela peut les mettre face à leurs faiblesses
  • Rechercher des critiques et persister face aux difficultés
  • Être motivées par les obstacles, les critiques, les difficultés, car elles savent que c’est le chemin de leur réussite

Les personnes qui adoptent un état d’esprit de développement sont prêtes à faire plus d’erreurs. Elles sont plus équipées pour faire face aux difficultés quand arrivent les forts enjeux et les grandes responsabilités.

Toujours selon Carol Dweck, nous ne naissons pas avec l’un ou l’autre de ces états d’esprit. Nous les adoptons dès notre plus jeune âge selon les expériences que nous vivons, notamment à l’école et au sein de nos familles.

La bonne nouvelle, c’est que ces états d’esprit peuvent être changés !

Alors, cultivons l’état d’esprit qui nous fait prendre de la hauteur, progresser et exceller !

Vous souhaitez prendre le temps de réussir ?

Nous vous aidons à reprendre le contrôle de votre temps pour une vie de dirigeant plus épanouie.

Partager cet article

Articles similaires

ATELIER IMPACT RH !

VOUS VOULEZ RÉENCHANTER VOTRE FONCTION ET GAGNER EN IMPACT ?

N’HÉSITEZ PLUS ET PARTICIPEZ À NOTRE PROGRAMME IMPACT RH !

UNE JOURNÉE D’INSPIRATION, D’APPRENTISSAGE, DE RÉFLEXION ET DE TRAVAIL SUR VOS ENJEUX RH

Mardi 19 mars de 9h à 17h

La Rochelle – Hôtel Le CHAMPLAIN, 30 rue Rambaud