Pourquoi est-il bon d’échouer ?

L’acte 2 du déconfinement a sonné et c’est l’effervescence çà et là du côté des bars et des restaurants, des parcs de loisirs et/ou de l’hôtellerie. Un semblant du « comme avant ». Et pourtant tout est différent. Derrière les sourires et les émotions de joie de retrouver la Dolce Vita française sous un soleil estival, se cachent des règles sanitaires strictes : on ne sert plus de café au comptoir. Un des signes, symbolique, certes, qui nous rappelle que réouverture ne veut pas dire fin de crise :

51%

des entreprises du spectacle vivant seraient menacées de faillite en 2020/2021 (Cf les échos entrepreneurs du 29.05.2020).

22%

des employeurs pensent devoir licencier du personnel dans les mois qui viennent (selon une enquête de stafMe auprès des patrons d’entreprises).

18%

des télétravailleurs confinés ont présenté des troubles mentaux sévères (selon une étude d’OpinionWay parue le 20.04.2020).

Les entreprises ont été confrontées à tous les aléas en même temps : improvisation du management à distance des collaborateurs, perte de clients et de marchés, délais des fournisseurs et chaînes d’approvisionnement parfois interrompues, rupture de trésorerie…

Certes, il ne s’agit pas d’être dans l’excès de pessimisme. Au centre de cette crise globale et complexe se trouve l’Humain et ses capacités de rebonds, parfois insoupçonnées.

Mais la situation reste éprouvante pour beaucoup d’entrepreneurs et collaborateurs qui n’en sortiront pas tous indemnes. Certains dirigeants ont ressenti des émotions puissantes. Plus encore, certains pensent n’avoir pas su/pu mener le bateau à bon port et ont le sentiment d’avoir échoué.

Les erreurs et les échecs ponctuent le parcours des grands leaders comme de millions de salariés anonymes, sans distinction. C’est la capacité à rebondir et à progresser après leurs échecs qui en différencie certains.

Entre excès de pessimisme et d’optimisme, l’idéal se trouve dans le juste milieu entre les 2 extrêmes et dans la façon dont sont appréhendées les difficultés 

Échouer est une notion relative. Selon le célèbre proverbe de Lao Tseu « L’échec est le fondement de la réussite ». Alors, si tel est le cas, ne serait-il pas bon d’échouer ?

Pourquoi est-il bon d’échouer ?

Alors que la France cultive encore une vision de l’échec culpabilisante, les pays anglo saxons évoquent plutôt une culture de l’erreur dans laquelle cette dernière est tout à fait normale. On parle même de culture de rebond. Échouer possède ainsi de nombreuses vertus :

  1. L’échec nous instruit. Il nous apprend à procéder aux réajustements nécessaires, à corriger nos faiblesses et à nous focaliser sur nos forces.
  2. L’échec nous révèle notre véritable personnalité. Nous sommes face à nous-même et à l’adversité. Nous puisons dans nos forces pour nous relever. Nos capacités de détermination et de courage se dévoilent.
  3. L’échec nous offre de nouvelles opportunités. Celles de prendre le temps de réfléchir, de s’interroger profondément sur ce que nous voulons vraiment créer pour nous. Echouer est alors l’occasion de se réinventer, de vivre de ses passions, de rêver plus grand.
  4. L’échec nous rend humble, il nous enseigne l’art de la patience et de la persévérance.
Bateau échoué sur une plage sur un ile

Souvenons-nous de l’histoire de Thomas Edison, qui a échoué tant de fois avant d’inventer l’ampoule électrique. Quand l’un de ses collaborateurs lui demande un jour comment il peut supporter autant d’échecs, l’inventeur rétorque : je n’ai pas échoué des milliers de fois, j’ai réussi des milliers de tentatives qui n’ont pas fonctionné.

Nous avons encore beaucoup à apprendre de cette période inédite. Je vous souhaite de réussir à relever les nombreux défis. Et si jamais vous échouez, dites-vous bien que vous êtes en train d’explorer de meilleures pistes pour vous ! 

Oui ! Le bateau a échoué, mais il peut se reconstruire et il lui reste de multiples autres chemins à explorer pour arriver à bon port !

Vous souhaitez prendre le temps de réussir ?

Nous vous aidons à reprendre le contrôle de votre temps pour une vie de dirigeant plus épanouie.

Partager cet article

Articles similaires

ATELIER IMPACT RH !

VOUS VOULEZ RÉENCHANTER VOTRE FONCTION ET GAGNER EN IMPACT ?

N’HÉSITEZ PLUS ET PARTICIPEZ À NOTRE PROGRAMME IMPACT RH !

UNE JOURNÉE D’INSPIRATION, D’APPRENTISSAGE, DE RÉFLEXION ET DE TRAVAIL SUR VOS ENJEUX RH

Mardi 19 mars de 9h à 17h

La Rochelle – Hôtel Le CHAMPLAIN, 30 rue Rambaud